Jouer Pause Stop Precedent Suivant
Dernière modification au site : 20 juillet 2017


Victoriaville et sa région


ff0000


Vivre à Daveluyville
Programme d'économie d'eau potable


Les Québécois sont parmi les plus grands consommateurs d’eau potable au monde avec 401 litres par jour. En comparaison, les Français en consomment deux fois moins! Bien que l’eau soit abondamment présente au Québec, les sécheresses connues en 2010 ont fait prendre conscience que cette ressource n’est pas inépuisable. Des municipalités ont même dû imposer des restrictions d’arrosage afin d’alimenter leurs citoyens en eau potable. Cet été, renversez le courant : SOYEZ BLEU !

Visitez le site www.reseau-environnement.com pour plus d'informations !


Règlement sur l'économie d'eau potable adopté à la Ville de Daveluyville R-518 Règlement municipal sur l'utilisation de l'eau potable.pdf

       





Le Québec possède plusieurs lacs et rivières, alors pourquoi devrions-nous économiser l’eau?

  • Bien que le Québec possède d'importantes ressources en eau, seulement 10 % des réserves sont disponibles dans les régions habitées. Il y a donc beaucoup d’eau, mais les sources sont éloignées des grands bassins de population, mettant ainsi une grande pression sur les quelques sources utilisées par un grand nombre d’habitants.
  • À certains endroits, les prélèvements d'eau atteignent presque la limite de la ressource. Si davantage d’eau devait être utilisée dans ces cours d’eau ou si la population augmentait, une pénurie pourrait survenir.
  • En période estivale, la consommation d’eau potable des utilisateurs résidentiels double, notamment en raison de l’arrosage excessif des pelouses. Les municipalités ne peuvent souvent plus fournir à la demande. Elles puisent dans des réserves parfois destinées à combattre les incendies, ce qui représente un risque.
  • Moins nous consommons d’eau, moins nous rejetons des eaux usées, réduisant ainsi notre impact sur l’environnement.
  • L’apport en eau a diminué de 8,5 % au Canada entre 1971 et 2004, ce qui équivaut à près de toute la consommation résidentielle au pays ou à plus de 1 million de piscines olympiques! (Source : Statistique Canada, « Offre et demande d'eau douce au Canada », L’activité humaine et l’environnement, 2010).

L'empreinte de l'eau

Nous savons tous que l’eau fait partie de notre quotidien, que ce soit pour la douche, pour laver les légumes, ou tout simplement pour nous abreuver,. Mais au-delà de l’eau qui provient directement du robinet, chaque objet qui nous entoure cache une impressionnante quantité d’eau. L’eau virtuelle représente la quantité totale d’eau requise pour toutes les étapes de fabrication d’un produit.

Quant à l’empreinte de l’eau d’une personne, elle reflète l’eau directement utilisée dans sa vie quotidienne (provenant du robinet) et, indirectement, la teneur en eau virtuelle de tous les produits consommés par cette personne durant la journée. Il est aussi possible de calculer l’empreinte de l’eau d’une famille, d’une usine et d’un pays. Par exemple, l’empreinte de l’eau annuelle d’un Canadien est de 2 333 m3, soit deux fois plus que la moyenne mondiale!


Dans notre assiette

Les produits de la ferme représentent 81 % de notre empreinte de l’eau. L’empreinte de l’eau de toute la nourriture consommée dans une journée par un individu représente entre 2 000 et 5 000 L d’eau. De plus, on peut calculer l’empreinte de l’eau d’un animal tout au long de sa vie. Par exemple, l’empreinte d’un bœuf est d’en moyenne 3,1 millions de litres d’eau alors que celle d’une poule est de 6 600 litres.

   Un kilo de bœuf = 15 500 litres
   Une douzaine d’œufs = 2 400 litres
   Un hamburger = 2 400 litres
   Une saucisse = 1 755 litres
   Une pomme = 70 litres
   Une tranche de pain = 40 litres
   Un litre de lait = 1 000 litres
   Une palette de chocolat = 1 700 litres
   Une tasse de thé = 30 litres
   Un litre de bière = 300 litres

À la maison

   Une nouvelle auto = 400 000 litres
   Un t-shirt = 2 700 litres
   Une ampoule de 60 watts, à raison de 12 h par jour d’éclairage = 20 000 litres

Impressionnant vous dites? Il ne s’agit pas d’arrêter de consommer ou d’utiliser ces objets. L’idée derrière l’empreinte de l’eau est de nous faire prendre conscience de la présence de l’eau non seulement dans nos tuyaux, mais aussi partout autour de nous




Sources :
http://www.reseau-environnement.com
http://canadawaterweek.com
http://www.waterfootprint.org
http://www.wwf.ca
http://www.onedrop.org

Faits saillants


  • La consommation d’eau potable double pendant la période estivale alors que l’apport en eau diminue fortement pendant cette même période. C’est à la fin de l’été que l’écart entre l’offre et la demande d’eau est le plus marquant. Des problèmes d’approvisionnement d’eau surviennent parfois pendant les périodes de pointe, ce qui occasionne entre autres des coûts supplémentaires ainsi qu’une certaine insécurité, surtout lorsque les villes doivent puiser dans leurs réserves.
  • Bien que le Québec possède d'importantes ressources en eau, seulement 10 % des réserves sont disponibles dans les régions habitées. Il y a donc beaucoup d’eau, mais les sources sont éloignées des grands bassins de population.
  • À l’échelle du Canada, ce ne sont pas les régions les plus peuplées qui produisent la plus grande quantité d’eau renouvelable. En effet, 98 % des Canadiens habitent dans la portion Sud du pays, qui contient seulement 38 % de l’eau douce. L’apport en eau, c’est-à-dire la quantité d’eau douce renouvelable disponible, est donc 185 fois plus élevé au nord!
  • Dans le sud du Canada, l’apport en eau a diminué de 8,5 % entre 1971 et 2004, ce qui équivaut à près de toute la consommation résidentielle au pays ou à plus de 1 million de piscines olympiques! (Source : Statistique Canada, « Offre et demande d'eau douce au Canada », L’activité humaine et l’environnement, 2010).
  • Pour répondre aux besoins des écosystèmes, il doit y avoir un équilibre entre l’offre et la demande d’eau potable. La nature peut être grandement affectée si la quantité d’eau utilisée par l’humain excède l’eau disponible.
  • Il en coûte au Québec 1,51 $ en moyenne pour produire, distribuer, collecter et traiter un m3 d’eau (1 000 L).
  • Moins nous consommons d’eau, moins nous rejetons des eaux usées, réduisant ainsi notre impact sur l’environnement. De plus, la collecte et le traitement des eaux usées engendrent des coûts supplémentaires.


Source : Rapport de 2011 sur l’utilisation de l’eau par les municipalités (statistiques de 2009) MAMROT


Trucs et astuces pour toute la famille


Il existe une multitude de gestes simples que l’ont peut poser pour réduire notre consommation d’eau. En effet, il est possible d’apporter de petits changements dans nos habitudes de vie et ainsi réduire de 40 % notre consommation d’eau potable, le tout en ayant un impact minime sur notre qualité de vie.

Voici donc quelques trucs et astuces simples comme un jeu d’enfant que vous pouvez mettre en œuvre dès maintenant!


À l’intérieur

  • Réparez rapidement un robinet qui fuit. Un seul robinet défectueux peut gaspiller entre 140 et 680 litres par jour .
  • Réutilisez l’eau de votre aquarium lorsque vous la changer ou de votre déshumidificateur lorsque vous le vider. Arrosez les plantes avec l’eau récupérée plutôt que de la jeter! En plus, il s’agit d’un bon engrais puisqu’elle est riche en azote et en phosphore.
  • Dans tout son processus de fabrication, une feuille de papier nécessite 10 L d’eau. Imprimez vos documents recto verso et utilisez les feuilles des deux côtés, vous économiserez ainsi 10 litres d’eau par feuille. De plus, n’oubliez pas de recycler le papier!

Salle de bain

  • Fermez l’eau lorsque vous vous brossez les dents, lavez le visage ou rasez, vous économiserez ainsi jusqu'à 12 litres d'eau chaque minute.
  • Privilégiez une douche de 5 minutes plutôt qu’un bain ou une douche de 15 minutes. Vous économiserez jusqu’à 200 litres d’eau.
  • Sous la douche, réduisez le débit ou fermez le robinet pendant que vous vous savonnez.
  • Vérifiez que le réservoir de votre toilette ne fuit pas. Versez du colorant alimentaire dans le réservoir et si l’eau de la cuvette se colore, il y a une fuite à réparer!
  • Assurez-vous que le flotteur de votre toilette est bien ajusté de sorte que le niveau de l’eau dans le réservoir est toujours adéquat. De plus, vérifiez régulièrement si le bouchon du réservoir est bien en place et assure l’étanchéité du système lorsque la cuvette est pleine.
  • Privilégiez une toilette à faible volume ou à double chasse de 6 L et moins, vous économiserez jusqu’à 11 000 litres d’eau chaque année.
  • Installez une bouteille ou un sac réducteur de volume dans le réservoir de votre toilette. Évitez d’utiliser une brique qui peut abimer le mécanisme de la toilette en se désagrégeant.

Cuisine

  • Placez un pichet d’eau au réfrigérateur au lieu de laisser couler l’eau du robinet pour la rafraîchir.
  • Lavez les fruits et légumes à l’aide d’une brosse dans un évier rempli partiellement d’eau plutôt que de laisser couler l’eau. Cela vous permettra d’économiser jusqu’à 5 litres d’eau à chaque fois.
  • Cuisinez en remplaçant de temps à autre la viande par un substitut végétal. Vous économiserez jusqu’à 5 000 litres d’eau par kilo de viande remplacé.
  • Compostez vos résidus alimentaires plutôt que de les jeter dans le broyeur. Vous économiserez beaucoup d’eau et vous aurez du bon engrais pour votre jardin!
  • Décongelez les repas dans le réfrigérateur plutôt que sous l’eau du robinet. Il suffit d’y penser à l’avance!
  • Si vous prévoyez changer de lave-vaisselle prochainement, optez pour un modèle à faible consommation d’eau.Dans le cas où vous ne possédez pas de lave-vaisselle, lavez votre vaisselle dans l’évier rempli d’eau au lieu de laisser couler le robinet.

Salle de lavage

  • Si vous prévoyez remplacer votre laveuse, privilégiez un modèle à faible

    consommation d’eau et d’énergie. Sachez qu’une laveuse à chargement frontal consomme la moitié moins d’eau qu’une laveuse à chargement vertical.
  • Réparez sans tarder les fuites de robinets ou des tuyaux de la laveuse.
  • Si vous possédez une fosse septique, évitez de faire tout votre lavage la même journée. Ceci pourrait surcharger votre système d’épuration et libérer des polluants dans les sols et éventuellement dans les points d’eau.

Extérieur

  • Utilisez un balai plutôt qu’un boyau d’arrosage pour nettoyer l’asphalte de votre stationnement.
  • Installez un pistolet diffuseur sur votre boyau d’arrosage pour arrosez votre jardin et vos fleurs.
  • Arrosez votre pelouse en soirée pour éviter que 40 % de l’eau ne s’évapore au soleil.
  • Par temps secs, gardez l’herbe de la pelouse à six ou sept centimètres de longueur, elle retiendra mieux l’eau. De plus, laissez l’herbe coupée sur la pelouse, elle sera plus résistante à la sécheresse et sera fertilisée.
  • Disposez d’un ou deux récipients dans votre jardin pour mesurer la quantité d’eau reçue. Seulement 2 à 3 centimètres d’eau par semaine sont nécessaires pour maintenir une pelouse en santé. Vous pouvez également utiliser un indicateur d’humidité du sol pour être certain de ne pas arroser inutilement.
  • N’oubliez pas qu’au mois de juillet la pelouse est en dormance et requiert beaucoup moins d’eau. Il est également utile de savoir que lorsque l’herbe est verte, elle n’a pas besoin d’eau. L’arrosage est requis seulement lorsque les brins commencent à noircir à l’extrémité.
  • Aménagez des espaces d’arbustes et de vivaces dans votre jardin. Ils ont besoin de beaucoup moins d’eau que le gazon et ils sont très jolis!
  • Couvrez votre piscine d’une toile solaire pour empêcher l’évaporation de l’eau et remplissez votre piscine à moins de 20 cm du bord pour réduire les éclaboussements.
  • Lavez votre voiture avec un seau rempli d’eau savonneuse et une éponge plutôt que d’utiliser le boyau d’arrosage.

Sources:
http://www.reseau-environnement.com
L’Économie d’eau potable et les municipalités (2011), Réseau Environnement et MAMROT, p. 37.